Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne

 L'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA) est chargée de la promotion et à la protection des droits fondamentaux de l'homme dans l'Union européenne (UE). Dans le cadre de sa mission, l'Agence fournit des travaux de recherche et des conseils d'experts aux décideurs politiques sur les implications de l'intelligence artificielle (IA) en matière de droits fondamentaux. 

Projet de recherche : Intelligence artificielle, Big Data et droits fondamentaux

L'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne conduit actuellement un projet de recherche qui évalue les avantages et les inconvénients des droits fondamentaux de l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) et des mégadonnées à des fins d'administration publique et commerciale dans certains États membres de l'UE. Le projet se déroule de 2019 à 2022. Pour plus de détails, cliquez ici

Informations en temps réel à propos de la FRA

Publication: Bien préparer l’avenir: l’Intelligence Artificielle et les Droits Fondamentaux (EN)

L'intelligence artificielle (IA) est déjà utilisée pour calculer les allocations chômage des assurés, pour anticiper la localisation d’un potentiel cambriolage ou estimer le risque de cancer chez un patient mais aussi pour cibler l’audience de campagnes publicitaires accrocheuses. Son champ d’application ne cesse de croître, offrant des possibilités qui semblent infinies. Toutefois nos sociétés doivent veiller au plein respect des normes relatives aux droits fondamentaux dans le cadre de l’utilisation de l'IA. Ce rapport présente des exemples concrets qui illustrent l’utilisation – ou les tentatives d’utilisation - de l’IA faite par les entreprises et les administrations publiques de l'UE. Le rapport se concentre sur quatre domaines essentiels : les prestations sociales, la police prédictive, les services de santé et la publicité ciblée.