Organisation des Nations Unies pour l'education, la science et la culture (UNESCO)

Les applications d’Intelligence artificielle (IA) continuent à multiplier les opportunités pour la réalisation des Objectifs de développement durable. L’UNESCO travaille à exploiter ces opportunités dans ses domaines de compétences à travers l’éducation, les sciences, la culture, la communication et l’information. L’UNESCO mène des réflexions autour de préoccupations urgentes liées au développement rapide de l’IA, du point de vue des Droits de l’homme et de l’éthique

Ces réflexions portent entre autres sur le rôle de l’IA dans l’avenir de l’éducation, sur les défis omniprésents de la désinformation et des discours de haine en ligne, sur l’exploitation de l’IA pour les objectifs de développement durable et pour l’autonomisation des pays du Sud, sur la promotion de l’égalité des genres dans le Secteur de l’IA et sur la lutte contre les biais algorithmiques.

Nos activités

Agenda et Sensibilisation 

 

L’UNESCO travaille à la promotion d’un développement, d’une utilisation et d’une gouvernance de l’IA basés sur les droits de l’homme et éthiques à travers son travail de plaidoyer et de sensibilisation à travers le monde. L’Organisation met en évidence la fracture numérique entre les genres, le rôle de l’IA pour la planète, et aide à mettre en place un consensus régional sur la gouvernance de l’IA grâce à ses forums régionaux.

 Laboratoire d’idées 

L’UNESCO sert de Laboratoire d’idées, notamment en :
 
 
  • Entreprenant des recherches prospectives sur les tendances émergentes en IA dans le domaine du mandat de l’UNESCO. L’UNESCO travaille avec des centres de recherche internationaux, des organisations de la société civile, le secteur privé et les acteurs gouvernementaux afin de mettre en évidence les développements de pointe dans la recherche pour l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes.

Organisme normatif 

En tant qu’organisme normatif, l’UNESCO travaille à :

Catalyseur de Coopération internationale 

L’UNESCO travaille à garantir une coopération internationale dans le domaine de l’Intelligence artificielle en:

  • Garantissant la coopération entre les agences internationales et régionales. Le travail de l’UNESCO sur l’IA est reflété dans la feuille de route de l’UNSG pour la coopération numérique (juin 2020), dans laquelle le rôle de l’UNESCO en tant que co-leader pour l’IA (C3) est mis en avant. L’UNESCO a soutenu le travail du Groupe de travail de l’Union africaine sur l’IA et est temporairement à la présidence du Groupe des Nations Unies sur la société de l’information (UNGIS). L’UNESCO est aussi observateur du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle (PMIA) et participe à des processus consultatifs avec l’OCDE, le Conseil de l’Europe, et la Commission Européenne.
  • Assurant la coopération multipartite. La coopération avec les parties prenantes issues des gouvernements, de la société civile, du secteur privé et des universités, représente une part essentielle du travail de l’UNESCO sur l’IA. Conformément à l’approche axée sur l’IA et fondée sur les Droits, l’Ouverture, l’Accessibilité, et la gouvernance Multipartite (R.O.A.M)(D.O.A.M), l’UNESCO agit en tant que rassembleur de différentes parties prenantes pour des débats holistiques sur le développement, l’utilisation et la gouvernance de l’IA.
 

Développement des capacités et conseils en matière de politiques 

En termes de développement des capacités et de conseils en matière de politiques, l’UNESCO travaille à:

  • Apporter des conseils et une assistance aux Etats membres sur les politiques nationales et les programmes de développement. Dans le cadre de l’Equipe spéciale inter-agences pour la science, la technologie et l’innovation, l’UNESCO a dirigé l’élaboration d’un chapitre sur l’éthique de l’IA dans le Guide de ressources sur les stratégies d'intelligence artificielle. La plateforme essentielle des décideurs politiques sur l’IA de l’UNESCO a été conçue pour soutenir les décideurs avec des conseils pratiques sur la mise en pratique des principes liés à l’IA.
  • Un Cours en ligne ouvert à tous – L’IA et le pouvoir judiciaire. Le projet de l’UNESCO de renforcer les capacités des opérateurs judiciaires en matière d’IA couvre une multitude d’activités telles que des conférences annuelles d’échange de connaissances, des ateliers thématiques et des formations en ligne afin d’atteindre son vaste réseau d’acteurs judiciaires dans 100 pays.
  • Développer les compétences des enseignants en matière d’enseignement et d’utilisation de l’IA dans les systèmes éducatifs. Afin de développer les compétences des enseignants pour l’intégration de l’IA dans les salles de classe, l’UNESCO a crée un portail pour enseigner l’IA aux étudiants.
  • Développer les connaissances et les compétences numériques en IA. L’UNESCO organise chaque année la Semaine de l’apprentissage mobile et a plusieurs projets pour le développement des connaissances et des compétences numériques en IA dans le secteur non formel, informel et formel. Avec son approche innovante pour atteindre différents publics cibles, l’UNESCO utilise des vidéos animées, des bandes dessinées au format numérique et un apprentissage ludique pour sensibiliser le grand public aux implications sociétales de l’IA.

Pour en savoir plus sur le travail de l’UNESCO en matière d’IA, rendez-vous sur: https://fr.unesco.org/artificial-intelligence https://en.unesco.org/artificial-intelligence

Informations en temps réel à propos de l'UNESCO